Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La famille et les Léonbergs du temple d'Artémis

Au sud de la Saône et Loire, petit élevage de Leonbergs...des photos, des nouvelles.

Petit pois

 Ben flûte, maintenant, je sais....

 

ma Flint'on n'est pas une vraie princesse

3 matelas lui ont suffit pour dormir confortablement...

 

Suite-33 7465 

Suite-33 7463

 

Suite-33 7473

 

Il y avait une fois un prince qui voulait épouser une princesse
véritable. Il fit donc le tour du monde pour en trouver une, et, à
la vérité, les princesses ne manquaient pas, mais il ne pouvait
jamais être sûr que c'étaient de vraies princesses. Il finit par
rentrer chez lui, bien affligé de n'avoir pas trouvé ce qu'il désirait.


U
n soir, il faisait un temps horrible, les éclairs se croisaient, le
tonnerre grondait, la pluie tombait à torrents, c'était épouvantable.
Quelqu'un frappa à la porte du château, et le vieux roi s'empressa
d'ouvrir.
 

C'était une princesse !
 

Mais grand Dieu, comme la pluie et l'orage l'avaient arrangée !
L'eau ruisselait de ses cheveux et de ses vêtements, entrait par
la pointe de ses souliers, et sortait par le talon. Néanmoins, elle
se donna pour une véritable princesse.
- C'est ce que nous saurons bientôt, pensa la vieille reine.

 

Sans rien dire, la vieille reine entra dans la chambre où dormirait
la princesse. Elle ôta toute la literie de la couche destinée à la
princesse et mit un petit pois au fond du lit. Ensuite, elle prit vingt
matelas, qu'elle étendit sur le pois et encore vingt édredons qu'elle
entassa par-dessus les matelas.
L
e lendemain, on demanda à la princesse comment elle avait
dormi.
- Bien mal ! répondit-elle. C'est à peine si j'ai fermé les yeux de
..toute la nuit ! Dieu sait ce qu'il y avait dans le lit ! C'était quelque
..chose de dur qui m'a rendu la peau toute violette. Quel supplice !
 

A cette réponse, on reconnut que c'était une véritable princesse,
puisqu'elle avait senti un pois à travers vingt matelas et vingt édre-
dons. Quelle femme, sinon une princesse, pouvait avoir la peau
aussi délicate ? Le prince, bien convaincu que c'était une prin-
cesse, la prit pour épouse, et le pois fut placé au musée, où il
doit être encore, à moins qu'un amateur ne l'ait enlevé.

Voilà une histoire aussi véritable que la princesse !

 

 [ Hans Christian Andersen ] Lire & RéCréer

 

Ah mais oui, bien sur, 

j'ai oublié de glisser un petit pois au fond du premier coussin !

 

A bientôt !

 

Lydie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P

Super sympa ce petit conte imagé  Ca serait sympa de nous en raconter d'autres en les illustrant de
photos de tes loulous (je suis certaine qu'il y a de quoi faire ! )


Bisous♥
Répondre
L


Mais oui, pourquoi pas !....bonne idée Patricia


Bisous, bisous



D

Tu es très belle ma Flintouille....tu dois bien dormir sur ces 3 matelas...quand à cette jolie histoire de
princesse.....dommage on a tendance à oublier aujourd'hui ces jolis contes d'autrefois!!


Gros bisous
Répondre
L


Elle adore quand il y a de l'épaisseur et du confort bien sur !


Bisous, bisous ma Diana.



C

bah voilà tout s'explique car elle est une vraie princesse, je dis ! elle est bien installée en attendant 


bisous et gros câlins
Répondre
L


Tant que son petit pois ne se trouve pas dans sa tête ça va  .....quoi que des fois, je me demande....


Bisous/câlins



K

On dirait qu'elle se fait toute petite Flint'ouille!!!! Elle est bien jolie. Bisous
Répondre
L


Elle fait sa p'tite malheureuse


Gros bisous Katia ! câlins aux grands choux !



A

rustique rusitique, ben non 3 matelas c'est juste normal je trouve.
Répondre
L


Je suis certaine qu'elle aurait aimé en avoir un quatrième !



J

Mais si c'est une princesse... mais de la campagne ! et donc trois matelas c'est suffisant !!! Merci Lydie pour nous rafraichir la mémoire avec cette belle
histoire de notre enfance ! Gros bisous.
Répondre
L


C'est donc une princesse rustique   


J'aime bien me replonger dans les contes ou les fables ...et puis avec Georges , il faut s'y remettre !


Gros bisous ma soeurette ♥