Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La famille et les Léonbergs du temple d'Artémis

Au sud de la Saône et Loire, petit élevage de Leonbergs...des photos, des nouvelles.

15 aout 2003

Le 15 août 2003 naissaient 10 belles images

 

Mes bébés en U-Image de People du Temple d'Artémis et de Remember de la Forêt des Amognes

ont fête cette année, leur 8è anniversaire .

 

Malheureusement , quelques temps auparavant ,

Uthor ( mon bébé collier rouge ) décidait de quitter sa famille sur Terre .

 

Michele partage avec nous des photos de son compagnon, qui lui a laissé un vide très douloureux.

 

100 0547 - Copie

 

100 0303 

100 0360

 

DSCF0050

 

 

A bientôt !

 

Lydie

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P


Un superbe gros paquet d'amour qui doit laisser un bien grand vide à sa propriétaire. J'espère que ses frères et soeurs se portent bien.


Gros bisous



Répondre
S


People et Remember auront fait de sacrés beaux bouts de choux ! Tous de beaux et gentils molosses , de chaleureuses
pensées pour ceux qui sont là-haut et pour leurs deux pattes et de grosses caresses à ceux qui ont le bonheur de fêter leurs 8 ans.


 



Répondre
C


J'ai le coeur toujours serré quand je lis qu'un compagnon a quitté sa famille ; ils tiennent une place si grande en nos coeurs. Les photos sont très belles ...


 



Répondre
C


Très attendrissante la photo avec le chat ! Bises, j'espère que ta tendinite va mieux. FRANCOISE



Répondre
L


Bonjour Françoise ,


Pour la tendinite c'est...bof !! je prends certainement une mauvaise position car maintenant  , en plus de la tendinite , j'ai mal à l'épaule !


Bises



F


Qu'il était beau, Uthor !... je crois bien que je n'avais jamais vu de photo de lui... je comprends qu'il ait laissé sa deuxpattes bien seule...  Gros bisoussss



Répondre
L


Coucou Françoise,


Il était beau, costaud....et très gentil.......et comme toujours , il n'y a que le temps qui apaise notre chagrin.


Bisous, bisous